Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

dessin

  • C'est Noël à l'espace Bis de la librairie Bulle

    Depuis quelques années, mes amis de la librairie Bulle et, notamment Pauline et Béa de l'espace Bis, ont la gentillesse d'exposer quelques-unes de mes oeuvres au moment des fêtes.

    Outre les cartons à dessin illustrés dans lesquels se cache un dessin original, j'ai réalisé trois oeuvres avec des matériaux anciens. En effet, les dessins et aquarelles sont réalisées en format à l'italienne sur des chutes de passe-partout données par une amie photographe. Le support est très agréable pour dessiner au crayon mais le travail à l'encre de Chine ou à l'aquarelle s'y prête moins ; cependant, je devais essayer. 

    Quand à la petite toile avec le tricyclecar bleu, j'ai retrouvé des anciens tubes de peinture à l'huile utilisables avec de l'eau. Ces tubes m'avaient été données par une personne qui travaillait chez Lefranc Bourgeois et ils n'étaient pas encore commercialisés ; j'ai donc fait le cobaye mais bien longtemps après. La photo ne le montre pas mais ce bleu pète vraiment et s'avère agréable à utiliser sur une toile ; j'en referais d'autres !!

    Si vous souhaitez les voir en vrai et éventuellement faire un cadeau original pour les fêtes une seule adresse : l'espace Bis 

    Espace Bis | Librairie BULLE (librairie-bulle.fr)

    Il y a également bien d'autres oeuvres à découvrir !

     

  • Christophe Merlin

    Comme j'aime beaucoup son travail, j'ai rajouté le lien de ce talentueux artiste dans ma colonne "artistes automobiles" ; je vous invite à découvrir son blog.

     

    A bientôt

  • Un racer sur la plage

    Dans les années 20-30, Hellé-Nice et sa Bugatti étaient déjà célèbres ; Philomenn et Victoire ne la connaissaient qu’à travers les articles de journaux relatant ses exploits tant dans le domaine artistique que la course automobile ; les filles l’admiraient pour sa grâce et son habileté à piloter les bolides, notamment sur la plage du Grand-Prix de La Baule. Une des premières femmes pilotes qui, à leurs yeux, deviendrait forcément l’exemple à suivre même si les filles avaient déjà des fourmis dans les doigts pour ce qui est pilotage et mécanique.

    Et ces courses sur les plages leur donnaient des ailes et des idées car Keremma, dans le Pays Pagan, valait largement la plage de La Baule ; pour tester les bolides qu’elles imaginaient, la configuration des lieux s’y prêtait parfaitement. On allait voir ce que ce faux-cabriolet avait dans le ventre ; en effet, avec un charpentier de marine, Victoire avait profilé le bolide ; mais ce n’était pas n’importe quel charpentier de marine car  c'était celui-là même qui avait travaillé avec le père de Marin-Marie sur la construction des premiers yachts paternels ; séduit par le projet des filles qui avaient esquissé un semblant de carrosserie, il avait réussi à trouver du temps pour les aider à gagner de précieux kilomètres-heure ; grâce à son savoir-faire, une carrosserie élégante vit le jour. Il avait réussi à trouver un équilibre parfait entre le bois et les très belles ailes déjà existantes. L’interrogation venait davantage du moteur que Victoire avait récupéré lors d’un voyage en Angleterre lors d’une visite auprès de la filiale que Monsieur Anzani avait créée : la British Anzani Engine Compagny ; certes, ce moteur leur avait été quasiment donné mais il avait dû connaître des jours meilleurs ; sa date de sortie ne figurait pas dans les archives et ce 6 cylindres pissait joyeusement l’huile ; cependant, en suivant les instructions de Monsieur Anzani lui-même et, après pas mal d’efforts, la petite brune avait quand même réussi à en tirer partie. De toute manière, pas le choix car il fallait que çà pète…çà suffirait certainement à faire peur aux mouettes lorsque l’engin rugirait sur la plage se disaient-elles en riant. Et de rugir, il le fit cet engin avec une Philomenn au volant !